Connaissez-vous ce petit jeu : on propose une ima…
Connaissez-vous ce petit jeu : on propose une image d’un chien possédant un pedigree (généralement) et les personnes qui jouent doivent deviner sa race ? Dans cet article, nous aimerions vous proposer ce jeu. Sous les photos, il y aura deux spoilers, le premier avec une (ou plusieurs) erreur(s) courante(s) pour vous permettre de chercher encore et la seconde avec la bonne réponse. Je vous conseille de ne pas regarder la réponse immédiatement. Pour chaque race, l’article va se développer un peu et avant qu’une nouvelle image ne soit proposée, une piste avec un groupe de chien sera présentée.

Pour rendre le jeu un peu plus intéressant, on va essayer de parler de ce qui caractérise une race, de comment la reconnaître, des groupes de races et de quelques autres détails sur la morphologie. Tout d’abord, il faut savoir que les races sont reconnues par différents organismes de façon officielle. A l’international, les races peuvent être reconnues par la Fédération Cynologique Internationale (FCI). Cette fédération reconnait ainsi un peu plus de 330 races et ce sont avec ces races que nous allons jouer. Ce sont également ces races-là qui sont reconnues en France.

La FCI classe les races en différents groupes, cela peut paraître un peu nébuleux au premier abord, parfois un peu étrange, mais ce classement permet au moins de dégrossir un peu les races. Aujourd’hui quand on observe une race, on voit surtout une apparence mais il existe différents types de classification (type morphologique, fonction historique, pays d’origine,...). La FCI a choisi de faire des groupes qui se trient par fonction et des sections qui affinent ce groupe (voir : http://www.fci.be/fr/Nomenclature/ ).

Par exemple, il y a un groupe réunissant les chiens de berger, un autre réunissant les chiens de gardes, etc, etc. Ces groupes sont ensuite découpés en sections et ces dernières peuvent nous en apprendre plus encore sur les races. Par exemple, l’un des groupes réunit les nordiques, les spitzs et les primitifs. Ce sont des vieilles races avec des fonctions très différentes les unes des autres et les sections permettent de comprendre l’utilisation historique et l’origine. Par exemple la section "nordique de chasse" réunit des races de pays nordiques employées historiquement pour la chasse. Je parle de fonction historique car au fil des âges, certaines fonctions se perdent pour différentes raisons.

Lorsque l’on ne reconnait pas une race, parvenir à définir son groupe voir sa section peut permettre de simplifier vraiment les recherches.

Commençons le jeu !

Première image

Il ne s’agit pas du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Il s’agit du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

En observant cette race on peut essayer de déterminer le type morphologique auquel il appartient, même si ce n’est pas toujours facile au premier coup d’œil. Il existe 4 types morphologiques. :
Les lupoïdes qui sont physiquement assez semblables au loup avec par exemple : Malinois, Beauceron,.
Les molossoïdes (molosse donc) qui possèdent un corps massif et un museau court avec par exemple : Rottweiller, Cane Corso,...
Les graïoïdes qui réunissent les lévriers et leurs taille toute fine.
Les braccoïdes (braque) et leurs jolies oreilles pendantes avec par exemple le Braque de Weimar ou encore le Brachet Allemand.

A votre avis, à quel type morphologique appartient la race que l’on recherche ? Vous notez peut-être son museau un peu court, il s’agit donc d’un molosse. Les molosses sont classés par la FCI dans le groupe 2 majoritairement puisque ce groupe est notamment intitulé "molossoïde" mais quelques uns se cachent également dans le groupe 9 des chiens de compagnie et plus précisément dans une petite section destinée aux molosses de petites tailles. Pensez-vous que ce chien est grand ou petit ? Il est petit !

Il appartient donc au groupe 9, section 8 qui ne compte que 3 races. Le Bouledogue Français, le Boston Terrier et le Carlin. Je vous laisse vérifier si vous n’avez pas encore trouvé.

Seconde image

Il ne s’agit pas du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Il s’agit du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Lorsque l’on parle de petites races et notamment de petites races ne semblant pas forcément rustique du premier coup d’œil, on peut avoir tendance à penser qu’elles sont issues d'une sélection moderne. Pourtant parmi ces races, il y en a de très vieilles et parmi les races qui peuvent sembler rustiques et ancestrales, il y en a au contraire, qui sont des "créations récentes". Mais il serait faux de croire que seul l’humain sélectionne et crée les races. Les races de parts leurs noms, leurs standards, etc, etc sont des créations humaines mais les différences morphologiques peuvent avoir beaucoup de causes différentes. Par exemple, vous observez chez ce chien un poil assez court, d’autres possèdent un poil ras, sans sous poil et d’autres encore un sous-poil des plus épais et un poil important pour se protéger des grosses températures. Ces différences sont surtout dues à des adaptations face au climat plus qu’à une réelle volonté humaine.

Est-ce que vous avez trouvé cette race ? Sinon, avez-vous une idée de son groupe ? Les petits chiens ne sont pas tous réunis ensemble et pour cause, ce sont des races très nombreuses. Plus de 70 races peuvent être considérées comme "petites" de parts leurs poids ou leur hauteur au garrot et ces races avaient des utilisations variées allant de chiens de compagnie à la garde de troupeau en passant par la chasse ! On retrouve de petites races dans la totalité des groupes de la FCI, savoir qu’il est "petit" n’est donc pas forcément une aide.

Vous voyez comment il tient sa queue ? Elle est en forme de "faucille" et ses oreilles sont triangulaires et droites. On pourrait aussi noter une fourrure plutôt épaisse. Ces particularités sont celles d’un type de chien que l’on nomme "Spitz" et qui se retrouve dans le groupe 5 : Spitz et primitif.

Dans ce groupe la première section est dédiée aux chiens de traîneaux, ce sont forcément des chiens avec un minimum de gabarit à la vue de leur fonction, donc notre chien ne sera pas dedans. Ensuite il y a une section de nordique de chasse, une section de nordique de garde et de berger puis des spitz européens et des spitz asiatiques. Même si ça ne parait pas forcément évident, les nordiques sont généralement des spitzs. Les spitz asiatiques ont de petits yeux en amande, ce n’est pas le cas de la race que l’on recherche.

Cela nous laisse trois sections où chercher, sans avoir plus d’information il sera difficile de supprimer d’autres sections. Les races ont parfois des noms composés assez long, traduit en français et qu’il faut prendre au pied de la lettre.

Par exemple : Le Chien d’élan norvégien gris

Il s’agit d’un chien, ça, pas de soucis. Il chassait traditionnellement l’élan. La race est reconnue comme venant de Norvège. Son poil est gris. Le nom constitue donc une première description. Le chien que l’on recherche, si vous ne l’avez pas encore trouvé, est un chien de petite taille. On peut décemment penser qu’il ne chassait ni l’ours, ni l’élan,... En supprimant ainsi quelques races, voici celles qu’il nous reste :

Groupe 5, section 2, les nordiques de chasse : Chien Norvégien de Macareux, Laïka de Sibérie Occidentale, Laïka de Sibérie Orientale, Laïka Russo-Européen, Spitz de Norrbotten, Spitz Finlandais

Groupe 5, section 3, les nordiques de garde et de berger : Berger Finnois de Laponie, Buhund Norvégien, Chien de Berger Islandais, Chien Finnois de Laponie, Lapphund Suédois, Spitz des Visigoths

Groupe 5, section 4, les spitzs européens : Spitz Allemand, Volpino

Voilà, je vous laisse chercher un peu, ça nous laisse quand même 14 pistes mais ça reste très peu par rapport aux nombres de races existantes.

Troisième image

Il ne s’agit pas du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Il s’agit du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Nous sommes encore dans des petits gabarits, vous avez pu voir avec les races précédentes que l’on trouve des types de petits chiens assez différents les uns des autres et avec des utilisations différentes. L’une des utilisations connues est celle de la chasse au petit gibier. C’est une fonction particulièrement ancienne car les Romains envahissant la Bretagne décriront de petits chiens suivant leurs proies jusque dans leurs tanières.

Le chien que nous recherchons est un terrier. On dit parfois pour décrire le terrier qu’il est médioligne, c’est-à-dire qu’il n’est pas long et fin mais qu’il n’est pas non plus compact et épais. C’est type "moyen". On pourrait se tromper et penser que ce petit chien avec sa taille fine est un lévrier mais la tête des lévriers est fine et allongée. Il y a effectivement quelques races de petits lévriers telles que la levrette italienne ou encore le Whippet, mais de profil, leur tête est clairement différente.

La FCI présente un groupe dédié aux terriers, il s’agit du groupe 3 qui est divisé en 4 sections. La section 1 est réservée aux terriers de taille moyenne et grande. Ce sont des races mesurant en gros au moins 35 centimètres au garrot. A votre avis, est-ce le cas du chien que l’on recherche ? La section 2 est réservée aux races plus petites. La section 3 concerne les "types bulls" qui peuvent à l’occasion être pris pour des molosses. Puis la section 4 concerne les terriers d’agréments.

Le chien que nous cherchons pourrait appartenir à la section 1, 2 ou 4, ce qui nous laisse une trentaine de races. Vous noterez la suppression de la section 3 car même si ce petit chien est relativement sec, il ne fait pas partie des races que l’on pourrait assimiler par erreur aux molosses.

Peut-on supprimer d’autres sections ? Peut-être pas, mais nous pouvons raisonnablement en mettre une en avant et axer les recherches dessus. Le chien de la photo est un chien plutôt frêle, il est assez difficile de l’imaginer se frotter à du gibier récalcitrant. Il peut par contre, faire partie de ces chiens que l’on a nommé "ratiers" et qui chassaient les rats, sans descendre dans leurs terriers donc, puisque ces derniers sont vraiment tout petits.

Dans les différentes sections, il y en a une pour les terriers d’agréments qui serait donc moins axée sur la chasse. Peut-être est-ce une piste à fouiller davantage ? Ça tombe bien, il n’y a que 3 races dans cette petite section.

Groupe 3, section 4, terriers d’agrément : Terrier Australien à poil soyeux, Terrier d’Agrément anglais noir et feu, Yorkshire Terrier

A présent j’aimerais vous proposer une race d’un gabarit un peu plus conséquent, presque comme une révision de ce que l’on vient de raconter.

Quatrième image

Il ne s’agit pas du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Il s’agit du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Alors, à votre avis... comment peut-on décrire ce chien ? Une queue en "faucille", des oreilles droites triangulaires, il s’agit donc d’un Spitz. Vous pouvez noter ses yeux en amande. Très peu des races possèdent ce type d’yeux et parmi les Spitzs elles sont classées "Spitz asiatique et races apparentées" (groupe 5, section 5).

Cette section comporte 11 races... qui sont assez variées puisqu’elles vont d’environ 8 kilos à une bonne cinquantaine.

Je vous laisse fouiller cette section : Akita Américain, Akita Inu, Chow-chow, Eurasier, Hokkaido, Jindo Coréen, Kaï, Kishu, Shiba Inu, Shikoku, Spitz japonais.

Vous avez peut-être noté que contrairement à la section de nordique dont les noms traduits constituaient de véritables descriptions de la fonction, les noms de cette section sont plus obscurs. Ils désignent en réalité des lieux, mais au lieu d’être toujours des pays, il s’agit également de lieux moins connus de façon internationale. Par exemple le Shikoku est une race japonaise et son nom l’indique puisque le Shikoku est l’une des quatre grandes îles du Japon. C’est également le cas de l’Hokkaido par exemple.

Avez-vous remarqué la présence du mot "inu" aussi ? Non, il ne s’agit pas de petit gibier asiatique. Inu désigne les chiens de races japonaises tel que l’Akita Inu, le Shiba Inu ou encore le Tosa Inu par exemple, qui lui est dans un autre groupe qui correspond davantage à son type morphologique.

Cinquième image

Il ne s’agit pas du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Il s’agit du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Comme on l’a vu précédemment, les chiens ne sont pas vraiment triés par type de poil mais le type de poil peut nous apprendre un certain nombre de choses comme l’origine, un chien sans sous poil a peu de chance de venir de Laponie ou encore la fonction, un chien ayant des poils très longs et soyeux a peu de chance de se faufiler dans les broussailles. Ici, le chien a un poil assez particulier puisqu’il est totalement bouclé.

Un certain nombre de groupes présentent des chiens ayant un poil bouclé. Ils sont par exemple présents dans le groupe des chiens d’agréments et de compagnie avec notamment le Bichon à poil frisé ou encore le Caniche. Dans le groupe 1, dédié aux chiens de berger, on en trouve également, il y a par exemple le Pumi. Et de nombreux autres exemples seraient possibles... Le type de poil seul ne devrait donc pas nous aider, mais il nous donne une piste intéressante, celle du groupe 8.

Ce groupe 8 se divise en 3 sections. La première est celle des rapporteurs de gibiers et elle est composée des "retrievers" (Golden Retriever, Labrador Retriever, ...). La seconde est celle des leveurs de gibiers et broussailleurs. Elle est composée majoritairement de chiens que l’on peut rapprocher du Cocker. La troisième et dernière est celle qui nous intéresse, il s’agit des chiens d’eaux et ils possèdent un poil assez particulier. Lorsque l’on recherche une race au poil bouclé, ce groupe peut-être une piste intéressante.

Groupe 8, section 3, chiens d’eau : Barbet, Chien d’eau Americain, Chien d’eau Espagnol, Chien d’eau Frison, Chien d’eau Portugais, Chien d’eau Romagnol, Epagneul d’Eau Irlandais.

Pour cette fois ci, ça tombe bien puisque le chien que nous cherchons est dans ce groupe, mais ce ne sera pas forcément toujours le cas, c’est uniquement un "coup de chance".

Sixième image


Il ne s’agit pas du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Il s’agit du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Reprenons : type morphologique. A votre avis ce chien appartient à quel type ? Ce n’est pas l’une des races à la taille la plus fine ou aux côtes les plus voyantes et c’est souvent le critère que l’on regarde, mais observez plutôt les lignes générales. La hauteur, la longueur, le stop,... Ce chien est particulièrement élancé et sa tête est très longue, il s’agit d’un lévrier et c’est une bonne nouvelle, car il y a un groupe tout entier dédié aux lévriers.

Vous avez pu voir que chaque groupe est composé de section sur des principes différents. Dans le groupe des terriers, les sections se découpaient par rapport à la taille et un petit peu par la fonction. Dans le groupe des nordiques, des spitz et des primitifs, le découpage se fait par regroupement de pays (européen, asiatique,...) et par fonction (chasse, garde,...). Dans le groupe des lévriers, c’est le poil qui compte.

La section 1 est dédiée aux poils longs ou frangés, les poils durs sont en section 2 et la section 3 s’occupe des poils courts. Si vous reconnaissez sur la photo le type de poil, vous savez donc quelle section regarder.

Si vous ne savez pas reconnaître le type de poil, procédons par élimination. Le poil long chez le lévrier, c’est pas une blague, ça peut être vraiment très long comme par exemple chez le Lévrier Afghan. La première section comporte deux autres races au poil plutôt soyeux, le Barzoï et le Saluki. Le poil court est quant à lui, vraiment, vraiment court. En faites, on pourrait l’appeler "poil ras".

Il reste donc plus qu’une seule section, celle du poil dur. Cette section est composée de 2 races uniquement : le Deerhound et le Wolfhound.

Au premier coup d’œil, elles sont difficiles à différencier. Il faut savoir que la FCI reconnait des races qui sont "uniques". Une race ne doit pas pouvoir être confondue avec une autre race. Enfin, ça c’est vrai quand on connait déjà bien la race en question ou les morphologies.

En bref, le Wolfhound est plus lourd de poids comme d’apparence et le Deerhound a des lignes plus tendues vers la rapidité. Avez-vous trouvé la race que nous cherchons ?

Septième image

Chien-loup de Saarloos
License GFDL, credit: El?bieta Wojtko
Il ne s’agit pas du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Il s’agit du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Nous allons rentrer un petit peu dans les "étrangetés" des groupes avec cette race. Au premier coup d’œil, l’avez-vous reconnue ? Nous allons essayer de retrouver son groupe avant toute chose. Comme vous pouvez le voir cette race est un lupoïde, elle ressemble dans sa morphologie (forme du museau,...) à un loup.

Les lupoïdes sont présents majoritairement dans deux groupes distincts, le premier est celui des chiens de berger et le second est celui des nordiques, des spitzs et des primitifs. Ce chien porte sa queue assez basse, ça aurait pu être une photo prise à un moment isolé, mais comme nous sommes gentils, on n’a pas essayé de vous faire ce type de piège, ce n’est donc pas un Spitz.

Il est donc raisonnable de chercher dans le groupe 1, le groupe des chiens de berger. Ce groupe se divise en une section énorme dédiée aux chiens de berger et une autre section qui concerne les bouviers mais pas les bouviers suisses. Supprimer cette petite seconde section ne va pas vraiment nous avancer car il reste presque une quarantaine de races dans l’autre section...

Mais si vous trouvez un endroit qui réunit des photos de tous les chiens de cette section vous allez pouvoir très vite alléger la liste car dans cette section, il y a des petits gabarits, des chiens à poil long, etc, etc.

Je vous propose donc une liste vraiment allégée (bande de veinard) : Berger Allemand, Chien-loup de Saarloos, chien-loup tchécoslovaque

Le Berger Allemand vous étonne ? N’oubliez pas que dans ce type de jeu, on peut mettre des pièges et notamment des pièges liés aux couleurs des robes. Par exemple un Berger Australien peut arborer les mêmes couleurs qu’un Border Collie... Et le Berger Allemand possède une variété de couleur assez surprenante alors ne supprimez pas des races uniquement à cause de la couleur de la robe, car très peu de races n’ont qu’une seule et unique variété de robe.

Néanmoins, la ligne de dos est très droite, il ne s’agit donc pas d’un Berger Allemand.

C’est donc un chien loup. La FCI n’en reconnait que 2 et pendant que vous tenterez de vous dépatouiller pour comprendre les différences entre ces deux races, nous allons en profiter pour faire un autre topo sur la reconnaissance des races. Nous avons établi qu’il fallait que la race soit suffisamment unique pour pouvoir être différenciée d’une autre race au moins aux yeux d’un connaisseur, certaines races pouvant paraître très proche aux yeux d’un néophyte. Il y a néanmoins d’autres critères et l’un de ces critères est la stabilité.

Le problème de la génétique, c’est que c’est un peu traître. Par exemple, pour reparler du Berger Allemand, l’un des ancêtres de la race était blanc... alors pendant longtemps, des Berger Allemand blancs naissaient et ce même s’ils n’étaient pas directement reproduits car jugés indésirables. Le type de la race doit être stable, autrement dit, les petits doivent ressembler à leurs parents et pas à des ancêtres inconnus plus ou moins différents.

Donc la FCI demande un certain temps d’élevage et un certain nombre de qualité pour reconnaître une race. Actuellement, elle ne reconnait que 2 races de chiens-loups.

Vous avez réussi à différencier les 2 races et à trouver la bonne ? Bravo !

Huitième image

Hovawart
CC BY-SA 3.0, credit: Dr. Dirk Hilberg
Il ne s’agit pas du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Il s’agit du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Comme je le disais les découpages des groupes et le classement des races peuvent parfois être un peu surprenants et demander réflexion. Dans le groupe 2, on retrouve ainsi quelques races qui ne sont pas clairement des molossoïdes.

Donc le groupe 2 c’est le groupe des Pinscher, des Schnauzers, des molossoïdes et chiens de montagne et bouviers suisses et autres races... Il se divise en trois sections, 1 : pinscher et schnauzer qui ne nous intéresse donc pas en ce moment. 2 : molossoïde. 3 : chiens de montagne et de bouviers suisses dont on ne va pas s’occuper non plus car elle concerne des chiens tels que le Bouvier Bernois.

Dans la section 2, on pourrait s’attendre à trouver uniquement des molossoïdes tels que le Rottweiler mais certains chiens sont néanmoins beaucoup plus fins et peuvent se rapprocher sérieusement d’autres types morphologiques. C’est peut-être là la plus grosse difficulté : les petits pièges lors des classements et dans cet article on en a déjà observé quelques uns.

Le chien que nous recherchons est parfois classé dans les lupoïdes voire dans un type intermédiaire entre le lupoïde et le molossoïde. En même temps 4 moyennes morphologiques pour plus de 330 races, il fallait bien que parfois ce soit un peu limite.

Dans cette section qui se compose de plus de 30 races, on peut observer de grosses différences de morphologie puisqu’il y a par exemple le Shar-peï, le Saint Bernard et le Dogue Allemand. C’est une bonne nouvelle si on sait déjà que la race que l’on cherche est dans cette section ou pour faire une recherche rapide si l’on trouve un endroit rassemblant des photos de ces races.

Je vous ai dégrossi un peu la section, je vous laisse chercher parmi les autres races. Groupe 2, section 2, molossoïde : Berger d’Anatolie, Berger d’Asie Centrale, Berger du Caucase, Berger du Karst, Chien de Berger Yougoslave de Charplanina, Chien de Castro Laboreiro, Aïdi, Chien de la Serra da Estrela, Chien de Montagne des Pyrénées, Hovawart, Landseer, Leonberg, Rafeiro de l'Alentejo. A vos recherches !

Neuvième image

Il ne s’agit pas du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Il s’agit du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Là où la recherche peut devenir vraiment ardue, c’est quand la section définie reste immense et que les différences entre les races ne permettent pas de réduire le champ d’investigation à une grosse dizaine de races maximum.

Par exemple, je viens de vous proposer une race qui appartient à une section comptant plus d’une soixantaine de races... Autrement dit, la recherche va se compliquer un petit peu. Malheureusement, je ne connais pas de méthodes infaillibles pour retrouver "l’aiguille" à part une excellente connaissance de ces races.

Je ne vous propose pas la liste qui serait trop longue à taper, vous pouvez la retrouver ici. Je vous laisse chercher !

Dixième image

Il ne s’agit pas du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Il s’agit du...
Spoiler (Cliquez pour afficher)

Voilà nous avons fini avec deux races un peu plus compliquées, j’espère que cet article qui a surtout parlé des groupes et de la reconnaissance des races est resté intéressant et que ce petit jeu vous a plu.

A bientôt !