Nous avons fait un premier <a href="/actualites/h…
Nous avons fait un premier article sur l'hyper-type où nous avions parler des chiens. On a essayé d'aborder ce problème de façon relativement large en parlant des mesures prises et de divers problèmes.

Aujourd'hui, nous n'allons pas parler des chiens (ou pas trop) mais des poissons et ce sera une occasion de reparler (vaguement) de l'hypertype mais également des effets de mode et des méconnaissances. L'hypertype, chez le chien, dans la majorité des cas, ce n'est pas quelque chose de volontaire au départ. C'est d'abord un problème issu de la volonté de fixer un standard et des soucis lors de la création du standard. Par exemple si je dis que l'on doit sélectionner une race pour être "aussi grande que possible", on risque d'avoir un dérapage et de voir cette caractéristique hypertypée. Donc en corrigeant les standards chez le chien, on réduit énormément les futurs risques d'hypertype.

Seulement, la rédaction du standard ce n'est pas le seul problème, il y a également des modes qui échappent aux éleveurs consciencieux et aux clubs de races. C'est par exemple le cas des Chihuahua miniatures, bien plus petits que ce qu'autorise le standard et dont la petite taille les met en danger (problèmes de santé). Je parle des Chihuahua mais je suppose que ce n'est tristement pas la seule race ainsi touchée.

Cette mode emmène des personnes peu scrupuleuses à faire ce type de reproduction en dépit des risques évidents pour l'animal. En fouillant sur un sujet totalement différent : les poissons, je suis tombée sur une sélection de ce type, une sélection qui oublie la logique la plus basique afin de répondre à un critère de mode. Il s'agit du molly-ballon.

Le molly, c'est un poisson d'Amérique Centrale avec un abdomen plutôt rond, présentant diverses couleurs. C'est un poisson qui demande plutôt de vivre dans des bacs conséquents, donc c'est un poisson auquel des novices ne devraient pas facilement avoir accès (puisqu'on commence rarement avec de gros aquariums).

Il existe une variété de Molly que l'on appelle "Molly-ballon". Le ventre rond est accentué par un dos présentant une forte scoliose. Un problème de santé donc ... qui devrait nous amener naturellement à boycotter ce type de création, puisqu'il s'agit d'une création de l'humain.

Seulement pour le boycotter, il faut être un minimum informé sur le sujet, de la même manière qu'il faut savoir qu'un Chihuahua, c'est un très petit chien mais qu'il y a des limites, des limites posées directement par la nature d'ailleurs puisque les plus petits demandent des soins particuliers. Peut-être que le plus grand soucis ne vient pas simplement de ces "dérapages" dû à la mode, aux demandes de clients et aux profits potentiels, mais également à cause de la difficulté d'informations.

J'en profite donc pour vous rappeler qu'en cas d'adoption, peu importe l'espèce, prenez le temps de vous renseigner soigneusement afin de limiter les risques de cautionner de tels comportements qui n'ont rien de souhaitables pour les animaux.
Moune

Moune

Oh !!! Je n'ai jamais pensé à ça par rapport aux poissons !!! Nous en avons eu et le prochain aquarium fera 600 litres... Nous allons être vigilants. Merci pour cet article ????
Moune

Moune

Oh !!! Je n'ai jamais pensé à ça par rapport aux poissons !!! Nous en avons eu et le prochain aquarium fera 600 litres... Nous allons être vigilants. Merci pour cet article ????