Je n’aime pas les <strong>clubs canins</strong>, …
Je n’aime pas les clubs canins, peut-être pour de mauvaises raisons, plus par a priori qu’autre chose, seulement, les faits sont là : je n’aime pas les clubs canins et j’aimerais vous dire pourquoi.

Le premier point qui est particulièrement dérangeant, c’est le manque de transparence. Un club canin est une association, dont les membres sont bénévoles et dont le but est censé être la participation à des compétitions sportives. Par exemple : il existe des clubs qui ne font que des sports de tractions (cani-cross, cani-vtt, …). Si on s’arrête là, combien de clubs indiquent clairement s’ils sont une association ?

Aucune personne allant dans un club ne devrait penser avoir affaire à un éducateur canin. Soyons d’accord : être éducateur canin officiellement signifie avoir un certificat de capacité, dont le niveau reste à la portée de tout le monde. Ce n’est donc pas un gage de qualité, mais au-delà de la qualité, en tant que « client », il est intéressant d’avoir cette transparence et qu’un bénévole ne se présente pas comme un professionnel et vis-versa.

Le second point qui me parait hallucinant, ce sont les prestations proposées. Imaginez une seconde, un plombier ayant à faire face à cette situation : une personne propose de réparer la plomberie, pour un prix modique. Cette personne ne payera pas d’impôts, de charges, de cotisations ou quoique ce soit qui ressemble à cela. Le plombier, lui, il doit donner de l’argent et puis, c’est son métier, il en vit, alors forcément, ses prix vont en conséquence et on lui explique qu’il est fou d’être aussi cher ! Vous voyez la concurrence déloyale ? Après, tout, l’autre fait tout pareil, mais pour pas cher. La seule différence, c’est que l’autre personne est bénévole dans le club des adorateurs de plomberie… Il a un métier dont il vit le reste du temps (d’ailleurs si un bénévole lui piquait ses clients, ça ne lui plairait pas du tout !). Voilà ce qu’il se passe régulièrement entre les clubs et les éducateurs canins et ça n’a pas l’air de choquer grand monde. Enfin si, on dit que les éducateurs sont hors de prix …

Le souci c’est que j’ai commencé par présenter les clubs comme l’endroit où l’on pratique un sport et malheureusement, les clubs sont devenus « l’endroit où l’on socialise », « l’endroit où l’on éduque » et parfois même « l’endroit où l’on règle des soucis de comportements », … A tel point que certains clubs ne semblent plus proposer de sports …
Est-ce normal ?

Mais en plus, il y a troisième point qui me dérange énormément. On ne peut qu’être déçu que certains éducateurs ne renouvellent pas leurs compétences et continuent d’employer certains concepts malgré les découvertes faites en éthologie. Néanmoins, la plupart des éducateurs ont l’obligeance d’indiquer leurs parcours et leurs diplômes, ce qui peut permettre de savoir « où ils en sont ».

En regardant dans des sites des clubs, on trouve des mentions qui sont loin d’être claires … Il y a par exemple « éducateur 1er degré », en réalité, l’intitulé du diplôme est « moniteurs en éducation canine du 1er degré » mais « éducateur » c’est plus « clair » … Pour information ce « titre » correspondait à 3 jours de formation dont 5 heures dédiées à l’éducation.

Plus inquiétant encore à mon sens, « spécialiste comportements gênants », suite à une formation d’une journée donnée par un vétérinaire. Ainsi, on se retrouve face à des personnes qui se déclarent « éducateur » et « spécialiste comportements gênants », de quoi impressionner les personnes arrivant au club. Comment pourraient-elles avoir conscience que derrière ces titres ronflant, il y a 4 jours de formation à peine ? Dont une grande partie n’est d’ailleurs pas dédiée au comportement ou à l’éducation, mais au fonctionnement du club en lui-même …

Il n’est pas très étonnant qu’après, des personnes totalement perdues, nous disent : « Mais c’est l’éducateur qui a dit que … ». Educateur bénévole ne connaissant pas son sujet … qui peut par ailleurs être quelqu'un de très bien, voulant bien faire et n’ayant pas forcément conscience de l’autorité gagné à l’aide de ces « titres » ou de ses propres lacunes. Malheureusement, si l’expérience est une très bonne chose, elle ne se suffit pas à elle-même. Les femmes naissent avec un vagin, elles ne sont pas pour autant gynécologue. Eduquer un chien au quotidien, performer en compétition, être intéressé par l’éducation canin, ça ne fait pas automatiquement des personnes de véritables éducateurs canin ou comportementalistes.

Je ne crois pas que les clubs soient une mauvaise chose en soit. Je ne crois pas que les éducateurs professionnels soient forcément mieux ou que tout est perdu au sein des clubs. Seulement, je pense qu’il serait agréable qu’il y ait au moins davantage de transparence sur les compétences, les temps de formation ou au grand minimum sur les méthodes employées au sein de chaque club.

Alors en tant que « client » du club ou d’éducateur, pensez à regarder les formations et à vous poser quelques questions. A quoi correspond telle ou telle appellation ? Quelles sont les méthodes employées ? Et au passage : comment fonctionnent-elles ?

Et n’oubliez pas …

Vous êtes responsable de la sécurité de votre chien. Si un éducateur, un bénévole ou n’importe qui lui fait quelque chose qui vous dérange, vous met mal à l’aise, vous inquiètes, vous avez le droit (le devoir !) de l’arrêter et de partir. Et n’engagez pas de grosses sommes avant de vous assurer des méthodes employées et d’être sûr qu’elles vous conviennent réellement !
Maelyse

Maelyse

Ton article m'a fait réfléchir...c'est vrai que dans le club où je vais, ce ne sont que des bénévoles, mais eux ils ne donnent des cours d'obéissance que (ou surtout) dans le but de pouvoir pratiquer du sport après et de garder une "trace" de tout le "boulot" et l'"éducation" fait à côté...j'aimerais pratiquer dans un vrai club, mais comme tu le dis plus haut, c'est surtout le cout qui fait changer d'avis... En tout cas, encore merci et bravo pour cet article Céline ;)
molosse

molosse

A LA BASE JE SUIS CONTRE LES CLUB CANIN Car même les professionnels travaillent mal, car ON N'ECHANGE PAS SON CHIEN AVEC UN AUTRES MÊME POUR TRAVAILLER MÊME LE TEMPS D'UNE SEANCE !!! Un chien n'est pas un ballon avec lequel on se fait des "passe"
Maelyse

Maelyse

Dans un club on n'échange pas le chien? Au contraire on le garde, c'est le "moniteur" qui montre comment faire, en aucun cas il ne va aller prendre le chien de l'autre pour faire ceci ou cela...
Mélisande

Mélisande

Etant monitrice canine dans un club, je ne suis pas d'accord que l'on dise que les professionnels travaillent mal. Il faut en premier lieu bien se renseigner avant d'aller dans un club voire même tester un cours pour voir si la méthode correspond au maître mais surtout au chien. En effet, la plupart (je dis bien la plupart et non tous !!) travaillent avec une méthode "dure", c'est à dire que l'on contraint le chien afin qu'il exécute l'ordre demandé; on ne le récompense pas. Mais heureusement, dans les autres club (comme celui où je suis monitrice) on utilise une méthode dite positive, c'est à dire que l'on récompense le chien, on joue beaucoup avec lui afin de renforcer le lien maître/chien... donc il faut arrêter de dire que tout se passe comme cela dans tous les clubs !!! Après, en ce qui concerne les intitulés des formations ainsi que les compétences des bénévoles, je suis d'accord il y a de tout. Même s'il y a de très bon moniteur non formé !! Le milieu du chien est un milieu qui se développe de plus en plus et donc on y trouve tout et n'importe quoi. Il faut donc être très vigilant en ce qui concerne les formations, et bien se renseigner sur sa reconnaissance de la part d'un organisme reconnu voire même de l'Etat, sur sa qualité au niveau contenu, sur les personnes qui l'encadrent à savoir si se sont de vrais professionnels et surtout sur le prix !! Le mieux, quand cela est possible bien sur, est de prendre rdv avec le ou la responsable.
ioky

ioky

Il y a du vrai sur les clubs canin mais vraiment du faux sur ce qu'est une association et tu ne dois pas vraiment savoir ce que c'est qu'une association! A priori dans une association les bénévoles "moniteur" le font par passion il n'y a donc pas de lucrativité. Un éducateur canin en eurl/autoentreprise (...) le fait evidemment par passion mais également pour avoir une rentabilité autrement dit en vivre. Il arrive dans certains clubs que les deux soient cumulés (et l'asso est dans ce cas soumise à impot commercial). Dans ce cas, il faut TOUT SIMPLEMENT regarder les statuts de l'associations qui sont PUBLICS et OBLIGATOIRES pour toute association. Il existe des dérives mais de là à dire qu'il y a manque de transparence c'est faux! Il appartient à tout a chacun de relire les statuts et voir a qui on a affaire. Au passage quand on va dans une association on n'est pas "client" mais bien usager ou adhérent et il y a une grande différence. Bref, il y a tout de même du vrai sur la formation des éducateurs ou moniteurs bénévoles mais c'est les difficultés du monde associatif de former ses bénévoles. A vrai dire beaucoup de club canin ignorent que les bénévoles peuvent justement accéder à des formations qualifiantes et c'est bien dommage et je n'ai pu que le constater dans les deux clubs canins qui sont dans ma ville!
Céline

Céline

"Il y a du vrai sur les clubs canin mais vraiment du faux sur ce qu'est une association et tu ne dois pas vraiment savoir ce que c'est qu'une association! A priori dans une association les bénévoles "moniteur" le font par passion il n'y a donc pas de lucrativité." Les associations ont un budget, une trésorerie, d'ailleurs parmi les membres du bureau, il y a un trésorier. Si les moniteurs ne sont pas intéressés à titre personnel par les gains de l'association, ce sont néanmoins ces gains qui permettent d'acheter de l'équipement. Sinon, pourquoi faire payer les adhérents ? Quoiqu'on en dise, le fonctionnement des associations (que je connais puisque je fais partie d'associations) n'exclue pas la notion de l'argent que ce soit au travers de don ou autre. Personnellement, s'il n'y a pas écrit clairement "association", "bénévole" et qu'il n'y a pas bien en vue dans les sites un encart "statut", je trouve qu'il y a un manque de transparence. Tout comme lorsque l'on note "éducateur canin" sans plus d'explication pour un moniteur bénévole ... D'ailleurs, quand on voit le discours de certaines personnes, membre de club, on voit clairement qu'ils n'ont pas compris qu'ils étaient encadrés par des bénévoles et non des professionnels. Ce qui ne veut pas dire que c'est le cas dans chaque club, bien entendu ;)
ioky

ioky

Il appartient a chacun de faire la différence, le fait est que l'éducateur canin en sarl le fait pour "l'argent" même s'il est certainement passionné! Je pense que c'est au consommateur ou au futur adhérent de se renseigner. Au passage si une association fait les même services qu'un educateur canin elle doit être commerciale! L'argent doit être reinvesti dans l'association afin de repondre au projet associatif qui est collectif.
ioky

ioky

Néanmoins article intéressant mais en tant que salarié associatif, benevole, president et client d'un éducateur je fais bien la différence!