A travers le monde, un certain nombre de sports c…
A travers le monde, un certain nombre de sports canin sont pratiqués que ce soit en amateur ou en compétition. Les compétitions sont proposées sous forme d’épreuves sportives et puis : que le meilleur gagne. Cette culture de la victoire peut entraîner un certain nombre de déviances. Pour donner un petit exemple : préparer trop tôt un jeune chien, l’entraîner trop intensément sans se rendre compte de la charge physique que cela peut représenter et des risques accrus pour la suite de sa vie. En tant que compétiteur, on peut réellement se prendre au jeu à en oublier des choses importantes que ce soit pour soi-même ou pour son animal.

Cependant, les concours peuvent également permettre une certaine sécurité. Lorsque l’on débute un sport, quel qu’il soit, il est difficile de se rendre compte des consignes de sécurité et des dangers qu’elles permettent d’éviter. Qu’est-ce qui est réellement dangereux ? Comment se prémunir au maximum de ces risques ? Les fédérations sportives sont amenées à faire un véritable travail sur cette problématique.

Apprendre à faire des demi-tours corrects au frisbee, respecter les zones à l’agility, avoir toujours le chien devant au cani-cross, avoir une barre d’attache au cani-vtt, … toutes ces consignes ont un but précis. Par exemple, le respect des zones à l’agility évite des sauts totalement inconsidérés avec des réceptions potentiellement douloureuses. La compétition a ce premier avantage de fixer les règles sur papier. On peut donc les retrouver assez facilement et l’information que vous ne verrez pas forcément passer dans un article ou dans une vidéo sera alors écrit noir sur blanc.

Extrait « Règlement de cani-cross » : « Le chien devra être en permanence devant. »
Extrait « Règlement de l’agility de la FCI » : « Sur la palissade, la balançoire et la passerelle, le chien doit obligatoirement poser une patte, ou au moins une partie de la patte, sur les zones de contact, aussi bien à la montée qu'à la descente. »

Quand on débute un sport, même si on ne désire pas faire de la compétition, il peut être intéressant de regarder les règlements afin d’en apprendre plus sur la bonne pratique du sport en question. On devrait ainsi faire particulièrement attention aux consignes de sécurité qui peuvent nous paraître obscures mais qui ne sont pas là pour rien en réalité.

L’autre grand avantage de la compétition, non pas à pratiquer mais à observer en spectateur, c’est qu’elle donne une image des résultats possibles lors de la pratique de ce sport. Si vous débutez l’agility et que vous apprenez les mouvements de conduites avec les différents changements de mains, vous allez peut-être avoir du mal à comprendre l’intérêt de ces apprentissages précis ou à quoi ils vont vous mener. Une fois à l’aise avec un enchaînement, pourquoi en pratiquer un autre ? En observant attentivement le tracé des concurrents d’une compétition d’agility, vous pourrez observer les différents choix et mieux comprendre, par exemple, pourquoi il faut arriver à demander certaines choses à distance, arriver à passer derrière le chien, etc, etc.

Enfin, pour les pratiquants en amateur, les compétitions peuvent être l’occasion d’avoir un regard extérieur sur un sport que l’on pratique. Cela peut être l’occasion de remettre en cause énormément de choses que ce soit sur sa « bonne pratique » ou pourquoi pas sur les « challenges » que l’on va se proposer à soi-même. Ainsi les concours d’agility sont une bonne occasion d’observer des parcours, de noter les difficultés de posent ces parcours ou encore de travailler des enchaînements d’obstacles précis.

Je suis partie à la découverte d’une compétition d’agility et je reviens avec quelques images ainsi que quelques explications :




Lors de ce déplacement, j’ai vu un certain nombre de spectateurs qui semblaient émerveillés. Il y avait beaucoup d’émotions. L’agility a ce côté spectaculaire et impressionnant qui peut plaire. C’est à cause de ça que j’aimerai noter quelque chose d’important à mes yeux. Quelque soit le sport, n’oubliez pas qu’un sport canin est un sport avec des contraintes, des risques et des limites. Tous les chiens ne peuvent pas faire de l’agility, du frisbee, du cani-cross ou un autre sport canin. Tous les chiens ne sont pas des sportifs ou ne sont pas le genre de sportif qu’il faudrait.

Si l’agility ou un autre sport vous fait rêver et que vous désirez le pratiquer, essayez de trouver au maximum un encadrement concret et correct qui vous aidera à comprendre les limites de votre binôme tout autant que vos possibilités. Un mauvais cadre peut vous dégoutter de n’importe quel sport. Un mauvais cadre peut être dangereux.

Et surtout, amateur ou compétiteur, essayez de ne pas oublier pourquoi vous avez débuter ce sport afin de ne pas vous perdre en chemin. Si ce n’était pas pour gagner des dizaines et des dizaines de coupes, un échec sera d’autant plus facile à relativiser. Amusez-vous bien et à bientôt !
Gruts

Gruts

Comme dis dans une discussion, moi je ne pratique que pour le plaisir sans aucune prétention de compétition. Effectivement, les règles d'un sport sont malgré tout intéressantes à savoir rien que pour se donner une ligne de conduite. Merci pour cet article !