Voici un sujet oh combien polémique, les jeux de …
Voici un sujet oh combien polémique, les jeux de balles, c’est bien pour le chien ? Est-ce que c’est dangereux ?

Ici, nous n’allons pas parler de l’aspect physique. Du point de vue physique, il est évident qu’en fonction des mouvements (demi-tour brusque, sauts,...), de la forme physique du chien ainsi que de son âge (croissance, ...), les jeux de balles peuvent être dangereux. Ce danger peut être régulé avec de la préparation physique mais également certains apprentissages, par exemple ceux liés aux demis-tours pour les rendre plus fluides et moins conséquents pour le corps. Ce danger peut également être contrôlé par un suivi ostéopathique.

Il est donc important de comprendre que d’un point de vue physique, pour limiter les risques, ce type de jeu se prépare. Ce n’est pas un jeu que l’on peut correctement instaurer du jour au lendemain, sans apprentissage et sans conséquence sur le corps du chien. Si un lancé ne sera pas forcément dramatique, une activité plus soutenue devrait être préparée en prenant en compte le chien à qui elle s'adresse.

Mais du point du point de vue comportemental, qu’en est-il ?

Les jeux de balles ont tendance à plaire car c’est une activité où le chien relance le jeu en rapportant la balle. L’activité semble donc clairement consentie des deux côtés, la joie du chien paraît évidente et c’est une activité où le chien court à fond la caisse, donc une activité physique qui défoule. Jusque là, le tableau semble idyllique.

Pourquoi le chien poursuit-il la balle ? Parce que cela vient titiller ses instincts de prédateur et cela déclenche la poursuite. C’est également un jeu que l’on retrouve chez les chats, pour les mêmes raisons, mais souvent avec une canne à pêche pour pouvoir conserver la balle. La bonne nouvelle c’est que cette prédation trouve une fin constructive puisque le chien (ou le chat) pose les dents sur l’objet et le mâchouille joyeusement. Il ne reste donc pas dans la frustration de la proie impossible à attraper contrairement aux jeux de laser qui stimulent de la même manière, sans offrir ce moment de satisfaction.

La mauvaise nouvelle, c’est qu’il s’agit de prédation, suivant l’âge du chien mais également ses instincts, lui faire faire de la prédation peut l’amener à faire de la prédation un peu plus largement. Ce qui n’est pas forcément une bonne chose pour l’entente avec les autres espèces.

L’autre mauvaise nouvelle, c’est que cette poursuite se déclenche dans une très grande excitation. L’humain a tendance à prendre l'excitation pour de la joie, mais ce n’est pas forcément le cas et ce n’est pas forcément le plus sain pour le chien.

Enfin, outre le risque de développer de la prédation ou d’avoir des soucis liés à l’état d’excitation, on peut se retrouver avec un adorateur de la balle, un chien totalement obnubilé et incapable de se calmer. Ce type de chien peut rester concentrer sur sa balle, en sachant qu’elle est dans un sac fermé, au point d’en oublier le monde extérieur. Il peut passer une promenade sans renifler, sans faire ses besoins en restant juste concentré sur la balle.

Donc d’un point de vue comportemental, quelle conclusion peut-on tirer sur les jeux de balles et plus globalement, les jeux de poursuites (lancer de bâton, suivre un laser,...) ? Ce ne sont pas les jeux les plus sains qui existent et ils peuvent assez facilement déraper. On ne devrait donc pas les mettre en place sans certains apprentissages au préalable tels que : rester calme avant d’obtenir le lancer. Le but c’est d’éviter que le chien monte en excitation et décide de venir chercher l’objet (balle, bâton, frisbee...) directement dans la main au risque de blesser l’humain. Attention néanmoins à la position, si le chien est immobile au moment du lancer, il vaut mieux pour son corps qu’il soit dans le sens de la course !

Ces jeux devraient également demander d’observer son chien pour essayer d’équilibrer un peu les choses au moment du jeu. Par exemple il peut être intéressant de laisser son chien mâchonner un long moment la balle ou parader avec pour ceux qui apprécient ça avant de proposer un nouveau lancer. Ces activités (mâchonner,...) permettent aux chiens de redescendre en pression et de se calmer. Si l’excitation monte, ce n’est pas une mauvaise idée que d’espacer les lancés.

Si le chien a du mal à décrocher de la balle, un ordre de cessation peut être inclus. L’idée est de proposer un mot qui signifie la fin de l’activité. A force de répétition, le chien comprendra que la balle, là-maintenant-tout-de-suite, c’est fini, et pourra plus facilement reprendre ses activités. Cet ordre peut également être utile si le chien a des difficultés faire cesser d’autres activités (séance de clicker,...).

En plus de tout ça, on peut penser de façon un peu plus large. Proposer une activité aussi excitante n’est pas forcément nécessaire. Courir après une balle ne fait pas partie des besoins du chien. On peut donc décider de supprimer totalement cette activité. Si ce n’est pas le choix que l’on fait, il faut donc mettre en place une certaine gestion qui peut s’étendre au choix d’autres activités. La balle étant très forte en émotion, peut-être qu’une activité secondaire très calme qui apaise le chien et l’amène à se concentrer de façon zen serait une bonne chose ! Pour ça, les jeux liés à l’odorat sont particulièrement recommandés et peuvent faire beaucoup de bien au chien.

Voilà, c’était un "petit" mot sur les jeux de balles et plus largement les jeux de lancés comme vous pouvez le voir, je ne vous les déconseille pas formellement mais j’aimerai simplement vous mettre en garde autour de leurs gestions en sachant qu’équilibrer les choses demandent beaucoup d’observations de son chien mais également de réflexion et de remise en cause. Ceci étant dit : amusez-vous bien que ce soit en lançant des balles ou en jouant autour d’une des nombreuses activités liés à l’odorat !