<span class="lgd">N.B. : Article à titre informat…
N.B. : Article à titre informatif. En cas de problèmes de santé, contacter votre vétérinaire.

L’épilepsie est un problème qui ne se voit pas. On peut croire que le chien est en parfaite santé, si on ne le voit pas faire une crise. Malgré tout, cela reste un problème complexe à gérer car une crise peut subvenir à tout moment...

L’épilepsie est due à une activité électrique anormale au sein du cerveau du chien. En fonction de la zone touchée, la crise prendra différentes formes. Cette activité anormale peut être dangereuse pour le chien en entraînant des accidents secondaires (chute due à une désorientation, se cogner durant une crise,...) ou à cause du type de crise. Une crise généralisée durant plus de 10 minutes peut entraîner des séquelles irréversibles.

Néanmoins, nous allons tout d'abord parler d'un autre type de crise qui n’est pas le plus courant mais qui peut s’avérer surprenant... Il arrive de temps en temps que des personnes vivent avec un chien et observent des crises d’épilepsie sans même comprendre de quoi il s’agit. Ces crises sont nommées "crises partielles complexes". Le cerveau n’est pas atteint dans sa globalité et la crise produit des comportements étranges. Cela peut par exemple donner un chien qui semble perdu, désorienté, qui attrape des mouches imaginaires ou encore qui se met à courir de façon hystérique. D’autres se mordent les flancs, ont des vomissements, des diarrhées,... Il s’agit donc d’un comportement anormal qui survient soudainement et qui cesse sans raison apparente.

Lorsque l’on observe un comportement qui parait anormal, il est important de réfléchir à la cause de ce comportement et de ne pas écarter d’office certains soucis tels que l’épilepsie.
A présent nous allons essayer de répondre à trois questions au sujet de l’épilepsie.

Que convient-il de faire lors d’une crise ?

Tout d’abord, il est important de préciser qu’un chien n’avalera pas sa langue. Il ne faut pas essayer de la tenir, car il ne contrôle pas ses mouvements et pourrait mordre. Le seul danger qu’il peut y avoir, en dehors de la crise, est qu’il se cogne ou quand il revient à lui, qu’il tombe car après la crise, le chien peut rester désorienté durant un moment.

Il faut donc pousser les objets contre lesquels le chien pourrait se cogner et si possible, rendre l’environnement calme et dénué d’intérêt (peu de lumière, pas de bruit,...). Ensuite, il est intéressant de chronométrer la crise, en fonction de sa durée, les conséquences pourront être différentes et cette donnée intéressera votre vétérinaire. D’ailleurs, il est conseillé de tenir un journal autour des crises pour être sûr de leurs fréquences. Si c’est la première crise, il convient de contacter votre vétérinaire.

Quand faut-il aller chez le vétérinaire ?

Suite à la première crise, il faut aller chez le vétérinaire. En cas de suspicion de crises également et bien-sûr en cas de doute divers et variés. Il vaut mieux aller chez le vétérinaire, pour presque rien, pour un doute et de rentrer avec un "tout va bien" que de louper un problème.

Où peut-on trouver davantage de renseignement sur l’épilepsie canine ?

Je vous propose deux sites qui m’ont paru intéressant et qui sont totalement dédiés à l’épilepsie canine.
http://www.epi-cfba.com/
http://www.epilepsie-du-chien.fr/
Moune

Moune

Je te remercie Céline, je n'ai pas ce genre de problème avec mes chiens mais, on ne sait jamais... Il vaut mieux être informé car personne n'est à l'abri. Cela faisait un moment que je cherchais un article sur ce sujet et il était là ;-)
margauxlf

margauxlf

Personnellement, mon chien a déclaré une épilepsie quand j'ai rencontré quelqu'un. La dernière date de deux semaines avant notre séparation, depuis plus rien. Ça s'annonce compliqué pour le prochain homme que je rencontrerai et surtout, ça m'angoisse pour mon chien.