Je pense que c’est l’une des questions les plus f…
Je pense que c’est l’une des questions les plus fréquentes que l’on voit revenir régulièrement. De quelle race est mon chien ? Cette question qui peut paraître intéressante, intrigante, légitime pose quelques problèmes de base telle que la définition du mot « race ».

En France, suivant la législation en vigueur, un chien de race est un chien qui possède un pedigree … et puis c’est tout. A quoi ce chien ressemble ? Au fond, peu importe. Il faut que ses deux parents aient eu un pedigree, soient confirmés et que la portée soit déclarée pour que les chiots reçoivent leur pedigree et … voilà ce sont des chiens de races, les seuls et uniques chiens de races ayant le droit de prétendre au titre tant convoité.

A partir de ce moment-là, la question « de quelle race est mon chien » n’a aucun sens. Si l’on possède le pedigree de son chien, on est forcément au courant de la race, sinon … et bien, il n’appartient à aucune race.

OK, mais alors de quel croisement est-il ? Et bien sans doute de deux chiens, sans races, issus eux-mêmes de parents sans race, etc, etc, etc. Il faut avoir conscience qu’un petit nombre de chiens ont reçu les premiers pedigrees. L’écrasante majorité des chiens n’ont pas un seul ancêtre « de race ».

OK, mais alors de quel type est-il, de quelle race se rapproche-t-il le plus ? Au final, tout ce qu’on l’air de vouloir les personnes qui posent la question « de quelle race est mon chien » est une réponse à fournir aux personnes qu’ils croiseront et qui s’extasieront devant leurs chiens … Oh il est trop mimi ! C’est quoi comme chien ? Croisé porte et fenêtre, ce n’est pas hyper classe. Typé telle ou telle race, ça a déjà plus de gueule. Seulement typé ceci, typé cela, cela permet juste à des personnes de faire de la reproduction « hors des clous », sans trop de sélection, de conscience de la consanguinité ou de quoique ce soit d’autres, … de vendre plus de chiots. On oublie le mot « typé », on n’emploi surtout pas la mention « ressemble à » et nous avons de superbe chiot de telle ou telle race à vendre. Et puis, il ne leur manque que le pedigree après tout. Ca et peut-être des soins corrects, une socialisation digne de ce nom et un petit millier de chose.

De quelle race est mon chien ? Est-ce vraiment la question importante puisque dans tous les cas la réponse sera fausse ? De quel type morphologique est votre chien ? Est-ce un molosse ou un lupoïde par exemple ? Comment tient-il ses pattes ? Et ses oreilles ? Quel est son type de poil ? Possède-t-il seulement un sous-poil ? Comment peut-on appeler sa robe ? Il y a des tonnes de questions plus ou moins pertinentes à poser pour pouvoir décrire son chien …

De quelle race est-il n’en fait pas parti, les gens spéculeront bien suffisamment, s’induisant eux-mêmes en erreur, il n’y a aucune raison de les aider à s’embourber davantage. Au détour d’un chemin, on vous adressera peut-être la parole et on vous posera mille question sur le caractère de votre chien … peut-être pour trouver « le même », seulement un croisé « porte et fenêtre », c’est presque unique et c’est peut-être mieux comme ça.

Oui, mais moi, mon chien, ses parents sont LOF, non confirmé, alors il est pure race, forcément ! Et bien désolée, mais non. La confirmation permet de dire si le chien ressemble bel et bien à ce qui est attendu de lui. Sans elle, rien ne prouve que ce chien mérite le « droit » de transmettre son pedigree. Prenons le cas d’un Chihuahua. Il est minuscule. Trop petit d’après le standard, qui a mis certaines normes pour protéger le chien … Il est néanmoins né avec un LOF. Est-ce que ses descendants sont pures races ? Non et tant mieux ! En soit, si les races ont été créées, c’est pour améliorer ou conserver certains traits particuliers… pas pour les perdre ou les voir accentués plus que de raisons.

Oui, mais mon chien, ses parents LOF, non confirmé mais ils auraient pu, ils sont très beaux ! Tant mieux … mais ça ne change rien. La confirmation, ce n’est pas « grand-chose », mais il y a un juge qui passe et qui regarde le chien, qui regarde d’infimes détails et qui peut refuser la confirmation pour de petites choses. En soit … tant que le chien n’est pas confirmé, rien ne prouve qu’il l’aurait été.

Oui, mais le LOF, ça coûte cher alors les propriétaires des parents, ont choisi de ne pas inscrire les petits, mais ils ont tout pareil que les autres ! Sauf le papier !! Le prix d’un chien LOF ne dépend pas du bout de papier, mais de tout un tas d’autres facteurs tel que les tests fait sur les parents, ce qui coûtent parfois très cher, le prix et le voyage pour aller chercher les parents, les soins apportés aux chiots, … Le prix du bout de papier à côté de tout ça est absolument négligeable. Alors quand on vous dit qu’on vend le chien plusieurs centaines d’euros de moins, seulement parce qu’il n’a pas le papier, ce n’est pas du tout le prix du papier qui est déduit ! Attention aux arnaques !

Et puis au final … la race, quelle importance ? Est-ce qu’il faut voir son chien différemment lorsque l’on entend que non, il n’est pas « pure race » ou qu’il ressemble à telle race ? On m’a dit que mon chien ressemblait à un renard, est-ce que je dois changer de regard sur lui ? On m’a dit que c’était un « bébé husky » alors qu’il avait 2 ans, que c’était un « Chihuahua », « un Jack Russel » et on m’a même demandé si c’était vraiment un chien … Non, non, c’est mon araignée domestique, mais je l’ai déguisé en pseudo renard-husky-chihuahua pour faire moins peur aux enfants. La race de mon chien restera un mystère pour toutes ses personnes qui n’ont sans doute pas compris le nom que je leur ai donné !

Mais tout ça pour vous dire : au final, votre chien est un chien. Mieux, c’est le vôtre. Il ressemble à ceci, à cela, mais il est unique. Si vous tenez à avoir un chien « de race », adoptez dans un bon élevage. Si vous vous en foutez, il y a des associations et des refuges dans toute la France qui déborde littéralement de chiens qui n’attendent que vous. Si vous vous rendez compte après coup, que le fait que votre chien soit « de race » avait une importance pour vous, et bien désolée s’il ne rentre pas dans la petite définition française, mais par pitié … N’induisez pas les autres en erreur ! Ça ne sert à rien de se mentir ou de tenter de convaincre d’autres que le LOF, ce n’est qu’un bout de papier qui n’est pas nécessaire pour définir la race de son chien … En faisant cela, tout ce que l’on fait, c’est tolérer et accréditer les vendeurs de chiens, qui reproduisent à tour de bras, sans la moindre conscience d’une tonne de choses pour la santé des chiens.
Maelyse

Maelyse

Superbe article! A partager!