La Communication Animale ou Communication Intuiti…
La Communication Animale ou Communication Intuitive... il y aurait tellement de choses à en dire. Commençons déjà par définir rapidement, ce que c’est.

C’est une personne qui rentre en contact avec un animal de n’importe quelle espèce et qui communique avec lui "télépathiquement", en face à face ou à distance. Le dialogue ne se fait pas forcément avec des mots même s’il le peut, mais simplement un langage commun permettant la compréhension (sensation, impression,...). Cette pratique peut être liée à certaines approches spirituelles et se retrouver en compagnie d’autres pratiques ésotériques.

Là où le malaise commence, c’est dans ces petites phrases qu’on retrouve régulièrement à propos de la Communication Animale :
  • C’est prouvé scientifiquement
  • C’est un vétérinaire qui pratique donc c’est sérieux
  • ...

On a une espèce de discours à deux vitesses. L’un parle franchement de choses qui rentrent dans le domaine de l’ésotérisme et ma foi, à chacun ses croyances et c’est très bien comme ça... et l’autre discours se veut absolument terre-à-terre et pourquoi pas. Simplement, être terre-à-terre ne devrait pas conduire à de mauvais arguments. Etre terre-à-terre c’est peut-être juste admettre que ça ne marche peut-être pas et que ça n’implique pas forcément que la pratique soit mauvaise. Et que peut-être que ça marche vraiment mais que ça n’implique pas forcément que la pratique soit bonne. On reviendra sur ce point un peu plus tard, mais d’abord, j’aimerai parler de ces arguments.

L’argument "prouvé scientifiquement" est absolument non valide et ce pour plusieurs raisons. Déjà, parce que les scientifiques s’intéressent assez peu à cette pratique et que les rares papiers étant sortis sur la communication animale, à ma connaissance, sont loin d’un sérieux qui pourrait estampiller la pratique de "scientifique". Ensuite, les pratiquants peuvent employer différentes méthodes sur le plan "matériel" : face à face, à distance, avec ou sans photo,... ou sur le plan de la communication puisque certains s’approchent d’autres pratiques telles que le chamanisme par exemple. Donc même si des études sérieuses avaient encadré le sujet, il serait délicat de dire que ce que l’on pratique est réellement et strictement ce qui aurait été prouvé. La base de travail est en général commune (la demande de communication) ainsi que l’arrivée (le compte-rendu de la communication), mais il ne faut pas oublier le chemin (la communication) qui lui peut être totalement différent en fonction du pratiquant.

L’argument "vétérinaire" est pour moi l’un des pires. On ne peut pas juger le sérieux d’une personne au métier qu’elle pratique ou au fait qu’elle se soit rapprochée d’un métier où la science est présente. Le fait qu’un pratiquant de communication animale soit un vétérinaire ne veut absolument rien dire, si ce n’est que cet individu, qui a son parcours propre, croit en la communication animale. Ca ne rend pas la pratique plus ou moins sérieuse. Ca n’implique pas que c’est "prouvé par la science" ou "prouvable" par ailleurs. Tout ce que fait cet argument est d’apposer une autorité qui est ici bien mal venue je trouve. Et c’est réellement un argument que l’on trouve dans des débats de la CA (Communication Animale) et que l’on ne devrait pas voir. D’ailleurs, on peut se poser des questions d’éthique sur cette forme d’autorité (autorité de la blouse blanche) et encore plus quand elle tend à s’appliquer dans d’autres domaines que la médecine vétérinaire.

J’aimerais que les personnes aient tous et toutes (pratiquant compris) une approche un peu plus sceptique. Peut-être que ça marche. Peut-être que ça ne marche pas. Dans tous les cas, suivant le pratiquant il peut y avoir un bénéfice (ne serait-ce que parce que l’humain a pu parler de son problème et peut-être essayé de le voir différemment ce qui n’est pas une mauvaise chose). Mais une séance peut également produire beaucoup de mal-être, de culpabilité, de gêne et être très destructrice, notamment sur des sujets très sensibles comme le bien-être ou encore l’euthanasie. Beaucoup de personnes choisissent de se faire accompagner dans les derniers instants de la vie de l’animal par un pratiquant. La démarche et l’éthique de la personne sont alors capitales, peut-être plus que les notions de "prouvé scientifiquement" ou du profil du pratiquant sur le reste de ses activités. Pourquoi il a décidé de pratiquer, c’est très important.

Alors, est-ce que cette pratique est bonne ou mauvaise ?

Ni l’un, ni l’autre.

Si un pratiquant parvient réellement à rentrer en communication avec un animal et à faire un compte-rendu, les mots, les sensations, la communication exacte ne sera pas bien retransmise. Dans toute communication il y a un émetteur et un récepteur et entre les deux, ça ne passe pas forcément parfaitement. Il y a une petite perte de l’information. Ce n’est normalement pas très embêtant, mais le pratiquant va devoir répéter (ce qu’il a compris) et la personne à l’origine de la demande va devoir recevoir ce message avec ses propres filtres.

Ce qui donne :

L’animal communique -> le pratiquant reçoit -> le pratiquant communique -> la personne reçoit.

A chaque flèche, il y a potentiellement une perte d’information ou un gain d’information involontaire. Tout ça, en partant du principe que la Communication Animale est totalement fiable, peut créer des situations où l’animal et l’humain au lieu de mieux se comprendre peuvent beaucoup moins bien se comprendre.

Un exemple imaginaire et extrêmement simplifié :

L’animal dit : "j’aimerai qu’il passe plus de temps avec moi, je ne me sens pas très bien".

Le pratiquant dit : "il ne se sent pas très bien et aimerait que vous passiez plus de temps avec lui".

La personne comprend : "Mon animal ne se sent pas bien. Je dois mal m’occuper de lui. Je ne sais pas comment améliorer la situation. Je n’arriverai jamais à passer plus de temps avec lui avec les horaires de travail. Pourquoi est-ce qu’il n’est pas heureux avec moi ?"

Peut-être que l’animal essayait juste d’exprimer "je gère mal la solitude" et "quand tu es à la maison, j’aimerais qu’on fasse vraiment des choses ensembles". Seulement à cause de la culpabilité, peut-être que la personne va involontairement transmettre son mal-être tout à fait nouveau et son incompréhension... ce qui va dégrader leur relation.

DONC, la communication animale même si c’était prouvé scientifique, démontrable facilement, efficace dans 100% des cas et avec l’ensemble des espèces (humain compris)... ça n’en ferait pas forcément une bonne pratique. Parler à deux individus et faire le relais, ça n’implique pas une meilleure compréhension. La communication en soit est quelque chose de difficile et comme je le disais, les demandes en matière de communication animale concerne rapidement des sujets très délicats (douleur, maladie, disparition, fin de vie,...) qui touchent au bien-être.

Et si jamais, ça ne marchait absolument pas. Si l’ensemble des pratiquants et des personnes leur demandant de faire une communication croyait à des chimères et que ça n’existait simplement pas... Alors, la pratique serait-elle mauvaise ? Pas forcément non ! Y’a des tas de personnes qui se sentent mieux et mieux avec leurs animaux. La Communication Animale peut être un excellent outil autour d’un deuil ou dans son accompagnement par exemple... Si la personne va mieux, si elle arrive à gérer ces moments oh combien pénibles et dramatiques, tant mieux.

Dans tous les cas, la communication animale a un effet réel : il change (au moins un tout petit peu) la perception que l’on a de son animal et cet effet n’est ni bon, ni mauvais. Tout dépend des personnes.

Alors s’il vous plait, si vous pensez que la communication animale c’est de la grosse "bêtise", ne vous en prenez pas gratuitement aux pratiquants et à ceux qui demandent. Ils ont le droit d’avoir des croyances différentes de vous et méritent néanmoins le respect.

Et s’il vous plait, si vous pensez que la communication animale est totalement fondée, ne lui donnez pas n’importe quel argument, à n’importe quel prix et souvenez-vous que dans tous les domaines, il peut y avoir des arnaqueurs et faites attention à vous (moralement, financièrement,...).

Avec toutes mes amitiés aux uns comme aux autres.
Moune
Moune
Tu me surprendras toujours dans tes écrits et tes analyses. Cet article est excellentissime. Merci d'y avoir travaillé.
Arod
Arod
Encore une fois, bien dit : -)
Moune
Moune
Euh, c'était supposé être des points d'exclamation
petit prince des marais
petit prince des marais
Très bonne analyse. Merci de t'être penchée sur le sujet !
Gala de la Yaute
Gala de la Yaute
Alors la CA.... J'ai commencé, seule, il y a deux mois. Je suis genre très suspicieuse, et j'avoue être bluffée par certains ressentis évidents, par certains regards de retour. Une règle : jamais sans accord, ni du maitre, ni de l'animal ! Concernant la transmission des ressentis, bah je dirais : c'est la même punition avec les parlants... Nous connaissons tous le téléphone arabe... Bon nombre d'informations sortent déformées de notre bouche par rapport à nos intentions de paroles, qui elles-mêmes sont comprises et vécues différemment suivant les uns et les autres... Moi j'en espère moins de monologue ! Mais nous ferons le point dans plusieurs mois, hein... ;)
Céleste
Céleste
Bonjour, j'ai fait faire 2 communication s intuitive avec 2 personnes formées par Anna Evans, les 2 au sujet du départ était complètement différente j'ai demandé à la première elle m'a répondu d'écouter mon cœur. Je suis complètement anéantie 2 versions différentes il y a de quoi, j'attends une réponse d''anna Evans en espérant qu'elle me réponde.
Céleste
Céleste
Bonjour, j'ai fait faire 2 communication s intuitive avec 2 personnes formées par Anna Evans, les 2 au sujet du départ de kenza elles étaient complètement différente j'ai demandé à la première elle m'a répondu d'écouter mon cœur. Je suis complètement anéantie 2 versions différentes il y a de quoi, j'attends une réponse d''anna Evans en espérant qu'elle me réponde.
tsuke
tsuke
Je suis vous suis sur FB et sur votre site, je viens de créer un compte juste pour commenter cet article. Je super étonné de votre bienveillance pour une pseudo-science comme la CA. qui est au mieux une croyance infondé au pire du charlatanisme conscient qui exploite la détresse de ces "clients".