Je ne vous partagerai pas la vidéo que je vais an…
Je ne vous partagerai pas la vidéo que je vais analyser. Je ne veux pas la voir. Je ne veux pas que vous la regardiez, sincèrement ! Seulement voilà, au cours d'un débat on m'a demandé d'expliquer pourquoi cette situation filmée a eu lieu s'il n'y a pas de hiérarchie. En trois secondes, j'ai noté quelques gros problèmes dont j'aimerais vous parler tout en analysant cette vidéo.

Comme il y a vraiment beaucoup de points et que cet article va être vraiment très long, découpons cela en trois parties.

1/ la question de la démarche
2/ la question de la validité de l'exemple
3/ la question du comportement montré

La question de la démarche

La démarche en elle-même est discutable. Prendre une vidéo, sortie de son contexte pour expliquer le comportement d'une espèce (ici le comportement du loup) c'est déjà inadapté. Mais en plus, ici nous parlons d'un comportement très complexe (l'organisation sociale) ce qui devrait demander d'autant plus de finesse et de recul. Pour comprendre une organisation sociale, ce sont toutes les interactions qu'il faut observer, avec leurs causes, leurs problématiques jusqu'à parvenir à y voir les relations entre les individus. C'est un travail de recherche énorme qui demande beaucoup de précision ! On ne peut pas réduire une organisation sociale à une seule et unique scène, cela me parait impossible.

Donc dire : voici le comportement de l'espèce en prenant une seule et unique vidéo, c'est relativement casse-gueule. On peut choisir de le faire pour présenter une théorie, mais pas pour la démontrer. Ce ne sera jamais une preuve suffisante.

Sauf qu'ici, la démarche va plus loin que cela, on nous montre une espèce annoncée : le loup, pour expliquer le comportement d'une autre espèce : le chien et cela, c'est une bonne façon de faire de mauvais raccourcis. La manière de chasser, la manière de mettre à mort, la façon d'élever les petits, la taille des groupes, la distance de fuite par rapport à l'humain voici quelques détails fondamentaux qui changent énormément de choses et qui semblent totalement différents entre les loups et les chiens féraux. On ne peut pas prendre le loup pour exemple et s'en contenter. On ne peut pas prendre le loup pour prouver ou démontrer un comportement canin. Même si entre le chien et le loup il y a beaucoup de points communs, il y a également beaucoup de différences que ce soit comportementale ou anatomique, beaucoup trop de différences pour décider arbitrairement qu'un point sera identique. Donc si je veux démontrer un comportement canin, je dois m'attacher à des exemples concernant des chiens.

Comme vous pouvez le voir, je ne suis pas fan de la démarche qui, l'air de rien, tente de faire passer quelques idées telles que : les comportements lupins et canins sont identiques. On peut utiliser l'un pour prouver l'autre. On peut utiliser une seule et unique vidéo pour démontrer un comportement. Tout ça, ça ne me convient pas.

L'autre idée qui me déplaît, c'est l'idée de la vérité. Une vérité visuelle. Je pense sincèrement qu'en matière de comportement, on peut faire une observation simple et annoncer le pourquoi du comment comme s'il s'agissait d'une évidence. On peut tenter de proposer des causes. En fonction de l'analyse, les causes vont devenir de plus en plus fiables ou au contraire de moins en moins, mais dans tout les cas, on reste sur une "probabilité". On ne tire pas de certitude d'une observation simple.

Pour que ce soit plus clair, prenons un exemple : une personne mange une glace. Vous l'observez. Elle mange une glace. Ça, c'est tout ce que vous savez : elle mange une glace. Seulement en matière de comportement, ce qui va nous intéresser ce sont les motivations. Autrement dit : Pourquoi ? Qu'est-ce qui l'a amené à avoir un tel comportement ? Peut-être que cette personne a faim, peut-être qu'elle est gourmande, peut-être qu'elle vient d'avoir une bonne nouvelle et qu'elle a décidé de célébrer ça à sa façon, peut-être au contraire, qu'elle est terriblement triste et qu'elle tente de se remonter le moral ou même que c'est simplement une habitude ... Tout ce que l'on observe, c'est qu'elle mange une glace. On va pouvoir tenter d'observer d'autres détails pour avoir une meilleure idée de la situation, mais ce sera néanmoins délicat. Quand on observe une action isolée ainsi, c'est toujours très difficile de trancher et de dire : ok, la cause c'est : "ça". D'ailleurs, c'est une erreur que l'on fait couramment avec certains comportements. Un chien qui se lèche le nez ? On peut sauter à la conclusion : ce chien émet un signal d'apaisement ? Sauf que non, ce n'est pas la seule possibilité.

Récapitulons, ici, on me propose donc une vidéo qui dure 1 minute 48, montrant des loups (espèce annoncée), pour me démontrer que la hiérarchie existe chez le chien car le comportement (de ces loups) ne peut pas s'expliquer autrement. La démarche est inintéressante et bancale. Ceci étant dit, prêtons nous au jeu et poursuivons.

La question de la validité de l'exemple

Je ne désire vraiment pas vous montrer cette vidéo, mais nous allons devoir en parler, donc commençons par la décrire aussi précisément que possible. Il s'agit d'une prise de vue filmée à travers un grillage avec une caméra qui bouge. Il y a donc une personne qui tient la caméra. La scène filmée se trouve au sein d'un enclos. Cet enclos est collé à d'autres enclos, contenant d'autres animaux de la même espèce (à priori). Cet enclos est suffisamment grand pour que depuis cet angle on ne puisse pas observer l'angle opposé. Il contient des arbres et le sol est fait de terre. On voit quelques mottes d'herbe, mais c'est principalement de la terre tassée, comme on peut en voir dans les paddocks de certains chevaux par exemple. Le piétinement ne permet pas à la végétation de pousser.

Au sein de cet enclos, il y a donc des animaux. Un certain nombre d'animaux qui vont remuer pas mal, donc j'ai un peu de mal à les compter. J'en compte néanmoins environ 18 dans un cadre, sur une seule image. Il est fort possible qu'il y en ait réellement davantage.

D'après le titre de la vidéo, il s'agit de loups. Il faut savoir que beaucoup de chien-loup (chien-loup tchécoslovaque, chien-loup de saarloos mais également d'autres races de chiens loups) peuvent être confondues facilement avec des loups. Je n'ai pas l'habitude et les compétences pour me faire une idée fiable, je vais donc partir du principe qu'il s'agit réellement de loup, mais en soit notons que la question se pose. Autre point : les loups en question me paraissent en surpoids.

Maintenant que nous avons planté le décors, que se passe-t-il ?

Un loup reste près de cet angle de l'enclos (près de l'humain donc). Ce loup va être l'individu que l'on va suivre, je vais lui donner un petit nom pour l'identifier clairement. Appelons-le "Wolfy" dans un élan d'inspiration terrifiant. Wolfy marche, s'arrête, marche en décrivant des boucles. Il tient sa queue très basse entre ses pattes. A quelques mètres d'autres loups observent dans sa direction. Alors que Wolfy fait demi-tour et leur tourne le dos, trois loups s'élancent vers lui. (00:08 secondes). Immédiatement, Wolfy accélère pour fuir puis se retourne vers eux et se décale. Les 3 loups le suivent et Wolfy se retrouve totalement bloqué dans l'angle. Un quatrième loup arrive sur place. Wolfy a la gueule entrouverte, le corps en appui vers l'arrière, la queue entre les pattes. Les autres restent à une courte distance. (00:13 secondes). Parmi ces autres loups, il y a des postures droites, tendues, des queues hautes et remuantes. L'un des trois loups de départ (que nous appellerons Red) s'éloigne. (00:21 secondes). Wolfy fait un pas, il est quasiment assis et l'attaque se déclenche. L'un des trois loups de départ le mord sur le flanc gauche, dans le même temps, le dernier de nos trois loups de départ l'enserre par la droite. Wolfy pivote vers lui, dans son dos, l'autre en profite pour le mordre à l'arrière train. Il parvient à avoir une morsure tenue qu'il secoue légèrement. Red fait demi-tour et revient. (00:22) Un autre loup en fait de même, il arrive au contact et amène Wolfy à tourner. Ils sont à présent 5 sur Wolfy. Un sixième loup arrive, un septième s'approche et observe la situation à quelques mètres. Alors qu'il tourne, l'attaque se déclenche à nouveau. Plusieurs morsures arrivent, Wolfy se défend. L'attaque cesse alors que Wolfy a de nouveau l'arrière train en direction de l'angle de l'enclos. (00:28). Un loup (Red ?) est à moins d'un mètre de lui, Wolfy détourne la tête dans la direction opposée. Le loup attaque et l'attrape sur le côté de la gorge. La morsure est tenue. Les loups commencent à remuer et d'autres rejoignent l'attaque parmi les 7 loups présents. Les morsures sont tenues. D'autres loups arrivent, nous montons à près de 20 loups qui s'approchent en courant. Plusieurs morsures saisissent Wolfy et le basculent sur le dos. (00:36) Wolfy est trainé par plusieurs morsures tenues. Les loups en question secouent la tête tout en mordant. Un "rond" de loup se referme sur lui, par moment on ne voit plus du tout Wolfy. Wolfy se débat, ses pattes sont tendues, les attaques se concentrent sur l'arrière train. Un espace est conservé autour de sa tête. Wolfy parvient à se redresser (00:43). Sa gueule est grande ouverte. Certains loups s'éloignent, un autre le saisit à la nuque. Wolfy saute en l'air et se dégage (00:44), il retombe sur le flanc, plusieurs loups sont sur lui, il cherche à se relever, le groupe le suit, les morsures semblent nombreuses. Un loup charge Wolfy qui parvient à fuir et regagne l'angle de l'enclos. Sa gueule est toujours entrouverte, il dévoile ses dents. Il colle son arrière train à l'enclos.

A travers le grillage un autre loup réagit. L'un des loups du groupe se détourne pour aller vers lui (poursuite). Certains loups s'éloignent.

Wolfy reste droit, alors que deux loups l'encercle et le pince. Il dévoile ses dents, on peut observer des coups de langues rapidement donnés dans le vide. Il ne reste plus que 7 à 8 loups relativement proches. (00:58). Wolfy cherche à se décaler, il continue à être suivi, l'un des attaquants lance une morsure (non tenue) sur la patte arrière droite, Wolfy se jette sur lui, il semble mordre dans le vide, plusieurs fois d'affilé. (1:18). D'autres loups reviennent. La vidéo cesse, alors que le conflit n'est pas terminé.

J'ai été volontairement aussi précise que possible, même si j'ai oublié quelques détails : des touffes de poils tenues dans des gueules fermées, des éternuements de la part de Wolfy, divers signaux de communication, des petits aboiements ... La similarité physique des loups ne me permet pas d'être sûre de la moindre identification. Le loup que j'ai nommé Wolfy et qui se fait attaquer disparaît de l'image par moment tellement il est enseveli par les autres. Wolfy pourrait donc être dans l'absolu deux ou trois loups différents même si cela me semble peut probable. De la même manière, ne pouvant pas identifier clairement les individus, je ne sais pas si les trois loups de départ qui déclenchent les hostilités poursuivent leurs actions ou pas. Ils pourraient être les mêmes loups que ceux qui attaquent encore à la fin. Ils pourraient également faire parti des loups qui se sont détournés du conflit.

Alors ! Est-ce que je viens d'avoir la preuve d'une hiérarchie tout à fait normale dans une meute de loup ? Non ! Honnêtement ? Je viens de voir un massacre, totalement honteux, provoqué par l'humain. Cette vidéo est une honte. Ces conditions de vies sont une honte. Ça me débecte. Ça me met en colère et non, en terme de comportement canin, un tel moment de barbarie humaine n'implique strictement rien. Que l'on se permette de diffuser ce type d'horreur pour parler du comportement canin n'a pas le moindre sens. Cela m'est véritablement en colère.

Je m'explique. Reprenons tout depuis le début. Nous sommes dans des conditions de captivité : il y a un enclos. Au bord de cet enclos, il y a un humain qui ne semble pas attirer l'attention de ces loups. Sachant que les loups sont très sensibles à l'humain et ont tendance à le fuir, il s'agit d'un détail notable. Nous sommes dans des conditions de captivités où l'humain est banalisé.

Qu'est-ce que ça change tout ça ?

1/ la "meute" n'est sans doute pas naturelle, elle ne s'est pas composée d'elle-même. Généralement une meute de loup est un groupe familial. D'ailleurs, la meute n'est pas la seule organisation possible chez le loup : il existe de très nombreux loups solitaires qui ne vivent donc pas en meute. Quand les loups sont suffisamment âgés, ils ont tendance à quitter la meute (ce qui est très utile pour le brassage génétique !). D'ailleurs, une famille compte très rarement près d'une vingtaine de loups ! En réalité, les meutes de loups sont des groupes plutôt réduits (et l'absence de grandes proies a tendance à exacerber la petite taille des groupes).

2/ aucun des individus ne peut choisir de quitter le groupe, Wolfy est coincé dans l'angle. Il ne peut pas juste fuir. Il ne peut pas décider de partir. Il ne peut pas quitter le groupe. Si l'entente ne fonctionne pas, les conflits risquent d'arriver et on aura néanmoins tendance à observer le groupe comme étant un groupe. Néanmoins, on devrait remettre en question le mot "groupe" ou "meute". Ce n'est pas parce qu'ils sont dans le même enclos qu'ils forment un seul et unique groupe correctement organisé.

3/ l'environnement présente une taille réduite mais également des sources de stress externes (autres loups dans l'autre enclos, présence humaine, ...) qui peuvent augmenter les risques de tensions.

Donc, qu'est-ce que ça change ? Et bien ça change la validité de l'exemple comme étant un comportement normal chez le loup. Autrement dit c'est exactement comme si je vous présentais cette vidéo :



Et qu'à partir de cette vidéo j'affirmais : dans la nature, les ours font des va-et-viens en permanence, c'est ainsi qu'ils se déplacent. Comment, une vidéo c'est un peu trop léger pour affirmer ça ? Pas de problème, je peux vous en sortir d'autres. Tenez, encore un ours, pas de la même espèce mais bon, on est plus à ça près.



Pourquoi ce comportement ? A cause de la captivité. L'environnement modifie le comportement. Il est donc très important d'observer l'environnement avant toute chose.

Est-ce que les exemples de ces ours sont valides pour se donner une idée de la manière dont les ours se déplacent ? Non.
Est-ce que la vidéo que j'ai décrite et que j'ai du visionner de nombreuses fois permet d'observer un comportement démontrant l'organisation sociale ? Non.

Un autre exemple pour bien comprendre cela, c'est exactement comme si je sortais une vidéo de bagarre en prison pour expliquer l'organisation sociale chez l'humain : ça n'a pas de sens !

La question du comportement montré

Reprenons, la démarche est en soit inintéressante. Elle ne présente pas de choix pertinents. Par rapport à cette démarche déjà discutable, le choix de la vidéo ne présente pas un exemple valide.

On me présente un combat de loup en captivité pour prouver -> l'organisation sociale du loup pour prouver -> l'organisation sociale du chien. Rien que montrer à quel point cette logique est bancale devrait me dispenser d'expliquer le comportement observé (d'autant plus que le comportement des loups soumis à la captivité n'est vraiment pas mon domaine !). Néanmoins, j'ai dis que j'allais me prêter à l'exercice alors allons-y jusqu'au bout.

Une organisation sociale permet de gérer le groupe afin d'optimiser les chances de survies sur le court et le long terme pour chacun des individus comme pour l'espèce. Une bagarre comme celle-ci, pour Wolfy, elle n'est pas là pour servir à sa survie ! Une telle scène arrive lorsque le groupe est en souffrance, elle ne démontre pas une hiérarchie, elle démontre un problème. Plusieurs questions se posent par exemple : s'il n'y avait pas d'enclos, ces loups resteraient-ils ensemble ? Peut-être pas. S'il n'y avait pas d'enclos, les comportements de fuite de Wolfy seraient-ils différents ? Sans doute ! S'il n'y avait pas d'enclos, un loup qui voit sa vie être mise en danger peut-être décidé de quitter le groupe ? Oui. Comme je l'ai dit : loup solitaire, ça marche, ça existe, la meute n'est pas une structure purement obligatoire.

D'ailleurs, si cette vidéo me prouve la présence d'une hiérarchie ... en me présentant un "omega" qui se fait démonter par sa meute ... où est l'alpha ? ... Où est la fameuse organisation ? La seule organisation que j'ai vu c'est dans la manière d'encadrer la proie (Wolfy) pour faire une ouverture en risquant moins la morsure. C'est une organisation de chasse à la limite, mais une hiérarchie ? Comme dire qu'une vidéo prouve une hiérarchie quand on ne peut pas identifier les différents acteurs ? Une preuve de la hiérarchie défendant en plus la thèse des omégas devrait me permettre d'identifier clairement l'alpha ou le couple alpha. Là, ce n'est pas le cas. En faites, c'est même plus vicieux que ça. On m'annonce que Wolfy est un oméga et que son rôle est d'être ainsi mis en danger. Néanmoins, ce ne sont que des mots issus d'une analyse faites par une personne inconnue et relayés encore et encore. Donc en terme de fiabilité, ça me semble bien léger. Suffisamment en tout cas pour dire : et si Wolfy représentait l'alpha que d'autres cherchent à détrôner, est-ce que la scène pourrait être similaire ? ... Et bien, peut-être. Du coup, mon seul loup identifié pourrait être un alpha entrain de se faire évincer ou un oméga ... ou un loup n'appartenant pas au groupe mais néanmoins placer dans le même enclos.

Mais vraiment, qu'est-ce qu'il se passe dans cette vidéo, pourquoi ces animaux agissent-ils ainsi ? Je ne sais pas. Il y a pleins de possibilités. Est-ce que ce groupe est nouveau ? Si oui, l'intrus peut avoir du mal à s'intégrer tout simplement. Est-ce que l'enclos est suffisamment grand ? Si non, le manque d'espace augmente le stress et les mauvais contacts qui peuvent venir gangrener la situation. Est-ce qu'il y a eut d'autres combats ? Si oui, une association négative est possible. Est-ce que ...? Est-ce que ... ? Est-ce que ... ? Oui, parce qu'il faut remettre dans le contexte, prendre en compte qui sont ces individus parce qu'ils sont des individus et pas uniquement des représentants de leur espèce, ...

Tout ça pour vous dire : si on veut voir à tout prix une hiérarchie, on peut combler les blancs, ignorer des éléments et la trouver, mais ce n'est vraiment pas intéressant ou pertinent de réfléchir ainsi. Faites attention à ne pas vous conforter dans des idées avec des preuves aussi bancales. Surtout si ce sont des idées qui impliquent derrière des conflits, des manipulations de vos animaux ou de laisser des situations dangereuses se dérouler. Nos animaux valent mieux que ça.